homme-portevoix

Les Français en demande d’une démocratie plus directe et participative

 La démocratie est importante mais elle fonctionne mal !
C’est là un des premiers enseignements de la récente enquête de l’Observatoire de la Démocratie Viavoice publiée le 29 septembre dernier.

Si 91% des français restent profondément attachés à la démocratie et à ses valeurs, ils sont aussi nombreux à penser qu’elle doit évoluer vers un fonctionnement plus moderne, citoyen et participatif.

Face à l’idée que la démocratie est en danger (pour 72 % des Français), l’opinion publique n’est pas à court de propositions pour la défendre et exprimer sa volonté d’engagement via de nouvelles formes de participation citoyenne.

famille-tablette

Les  solutions collectives évoquées , qu’elles soient institutionnelles, électorales ou liées de nouvelles formes d’engagement politique, visent toutes les mêmes buts : rapprocher le citoyen de la démocratie en même temps que les citoyens entre eux pour«refaire société», encadrer la pratique politique, et encourager le dialogue entre le peuple et les institutions qui le représentent.

Ainsi,  55% des personnes interrogées pensent que pour faire évoluer la démocratie, il faut avoir accès plus souvent aux référendums et plus particulièrement aux référendums d’initiatives populaires (plébiscités par 75% Français) jamais encore utilisé depuis son introduction dans la Constitution française en 2008.

Le recours plus fréquent à de simples consultations, notamment en ligne (71 %) est également considéré comme un bon moyen de régénérer la démocratie en utilisant les outils numériques pour favoriser l’expression citoyenne.

63 % des personnes interrogées pensent d’ailleurs qu’une démocratie plus proche des citoyens sur le plan géographique est nécessaire pour se réapproprier le débat public. L’idée d’un modèle plus direct et décentralisé où les collectivités locales apparaissent comme des centres de décisions plus proches des administrés, illustre la volonté citoyenne d’influencer directement les décisions politiques.

Enfin, «refaire société» passe aussi par de nouvelles formes de participation citoyenne. 60 % des personnes interrogées pensent que l’engagement citoyen civique peut s’exprimer en dehors des partis traditionnels. Les mouvements citoyens en sont des exemples.  37% des Français se disent prêts à militer dans une association, ONG ou manifestation collective contre 15% seulement pour un parti politique.

Retrouver l’intégralité de l’étude

Source : Etude l’Observatoire de la Démocratie Viavoice réalisée pour la fondation jean Jaures, la revue civique, France inter, LCP et la presse régionale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *